Daniel Mille, tout jeune, avait depuis quelque temps rangé son accordéon au placard pour se lancer dans l’apprentissage de la menuiserie, persuadé des limites de son instrument à développer un style qui lui serait personnel.

 

Il a 17 ans, lorsqu'un disque, "Years of solitude", passe entre ses mains. Et c'est là où le Picasso argentin de la musique, Astor Piazzola, et l’élégante délicatesse du maître du baryton Gerry Mulligan se révèlent comme un choc.

 

 Une quête se dessine. Daniel Mille aura alors l’obsession de ciseler des paysages oniriques, d’attarder le tempo. Neuf somptueux albums, de nombreux prix, des collaborations prestigieuses, Daniel Mille consacre pour la première fois un opus complet à un autre compositeur et

bandonéoniste : Astor Piazzolla. 


« Cierra tus Ojos » - (ferme tes yeux) - se distingue par le choix de son instrumentation, l’accordéon est entouré de trois violoncelles et d’une contrebasse. Daniel Mille, servi par des arrangements de Samuel Strouk, y rend hommage au lyrisme des compositions de Piazzolla.

Near and Middle East, Gulf Countries, North Africa and Turkey