jean-Philippe COLLARD

La fée musique rôdait aux alentours du berceau de Jean-Philippe Collard : élevé dans une maisonnée nombreuse et mélomane, le petit champenois tombe vite sous le charme de la Musique de Chambre en famille. A dix ans, il gagne la capitale, le « Conservatoire National Supérieur de Musique » : huit années d’études sous la férule éclairée et exigeante de Pierre Sancan et les concours internationaux, avant d’être projeté sur le devant de la scène internationale…

Le pianiste français d’exception n’est pas de ceux qui brandissent leurs titres et leurs protecteurs comme gages de leur talent : à peine fait-il allusion à la belle amitié qui l’a lié à Vladimir Horowitz, dont il tient le secret du chant profond et soutenu, qui fait de lui un virtuose du lyrisme en demi-teinte, de la confidence vibrante et chaleureuse.

Ces vertus valent au Maître d'être un chantre sans égal de la musique française, de Fauré à Saint-Saëns,

Poulenc et Ravel...  Il sert également avec maîtrise, élégance et panache le meilleur du répertoire pianistique universel : Rachmaninov, Brahms, Mozart, Chopin, Liszt...

Fort d'une discographie de plus de soixante titres chez EMI Classics, Jean-Philippe Collard sillonne les grandes scènes musicales du vieux continent et d'Outre-Atlantique – de Carnegie Hall au Teatro Colon en passant par le Théâtre des Champs-Élysées et le Royal Albert Hall. Figure bien connue du public français, enfant chéri des États-Unis, il pourrait se targuer d'avoir joué avec le gotha des chefs et des orchestres à travers le monde :  Seymon Bychkov, Marek Janowski, Eugen Jochum, Lorin Maazel,

Kent Nagano, Seiji Ozawa, André Prévin, Charles Dutoit... pour ne nommer qu'eux. 

Jean-Philippe Collard est Commandeur dans l'ordre des Arts et Lettres, Chevalier dans l'ordre National du Mérite, Chevalier de la Légion d'Honneur et Docteur Honoris Causa de l'Université de Waterloo (Canada).

Représentants Exclusifs pour le monde arabe