En 2006, Quincy Jones retourne du Festival de Jazz de Montreux en Suisse où il faisait partie du Jury de la Compétition du Piano Solo. Il avait évidemment vu défiler plusieurs pianistes mais c’était avec « ce pianiste » qu’il voulait travailler, Alfredo Rodriguez, parce qu’il était, pour Quincy, le meilleur qu’il ait jamais rencontré. Alfredo était cubain habitant La Havane ; il venait d’obtenir le permis de voyager en Suisse pour participer à la compétition, étant lui –même un des deux représentants du pays.

 

Peu d’années plus tard, après avoir été en contact permanent avec Quincy et son équipe, Alfredo décide de traverser les frontières mexico-cubaines  malgré le danger d’être capturé et renvoyé chez lui. Il réussit à atteindre les frontières des USA grâce à la compassion d’un officier mexicain pris de sympathie pour Alfredo et son rêve.

 

En 2009, Quincy Jones fit appel à Darlene Chan, programmatrice de grands festivals aux USA : Hollywood Bowl, Detroil, Newport, JVC, San Francisco, Monterrey et bien d’autres. Rapidement, Alfredo aura son premier agent et son label – Mark Avenue Records. Il jouera dans les plus grands festivals du monde, sera nommé au Grammy Award, cérémonie où sa famille assistait, après avoir quitté Cuba à son tour.

commNprod : Représentants dans le monde arabe et en Turquie